rapport-annuel-2017

Rapport annuel 2017

Plateforme Ingiénierie & Santé

La plateforme Ingénierie & Santé (I&S) est née de la volonté de HESAV et de la HEIG-VD de mobiliser des compétences multidisciplinaires pour favoriser le développement d’objets et d’outils techniques, ceci en combinant l’expertise en matière de santé à celles de l’ingénierie.

Signalons pour 2017 la poursuite d’une dynamique d’élaboration conjointe de projets. Ceci notamment avec le dépôt de PERSIst (PErsonalized Radiology Standardizing Image) par un consortium regroupant des chercheurs de HESAV, de la HEIG-VD et des deux hôpitaux universitaires romands, dans le cadre du call SPHN (Swiss Personalized Health Network).

Au niveau des collaborations concernant les travaux de Bachelor, celles-ci prennent de l’ampleur. Le premier travail en collaboration avec la HEIG-VD vient de se terminer. Il a valu à ses initiants une invitation au Congrès Suisse de Radiologie 2018 pour une conférence sur le thème : « Cyber Security platform: where is the danger? ». En parallèle, deux nouveaux travaux sont sur le point de débuter, le premier en lien avec la problématique de la surveillance des escarres et le deuxième visant à développer des nouvelles techniques d’analyse pour les patients atteints du diabète.

Par ailleurs, nous avons été mandatés par le centre d’antalgie du CHUV pour réaliser une application visant à collecter des données cliniques des patients grâce à leur smartphone. « DolorApp » est ainsi la première application utilisée en clinique au CHUV et dont l’entier du développement et du support est assuré par nos soins. Cette expérience, qui doit durer deux ans, est observée de près par les différents partenaires du projet et illustre l’ancrage de la plateforme I&S dans le tissu sanitaire vaudois. Des demandes de fonctionnalités similaires par d’autres services de la même institution sont déjà pendantes et promettent de belles pistes pour l’avenir.

Enfin, la plateforme permis la collaboration de HESAV, de la HEIG-VD et de l’HEMU dans le cadre d’un projet visant à la création d’un dispositif d’écoute musicale dans les chambres de soins intensifs en psychiatrie. En recourant à la musique pour meubler le silence des chambres de soins intensifs, le projet « Écoute musicale en CSI » se propose de susciter discussion et réflexion critique sur les possibilités de restaurer l’autonomie et la dignité des patients. Il a obtenu un financement de la fondation Gebert Rüf à travers son instrument BREF, au titre de projet favorisant l’innovation sociale.