rapport-annuel-2015

Rapport annuel 2015

Développement et attractivité
de la profession 

Notre filière sage-femme continue à développer ses missions de formation et de recherche. Afin d’étayer notre offre en formation et en prestations de service, un mannequin high-fi spécifiquement obstétrical a été acquis par HESAV. Il s’agit d’un investissement important qui élargira de manière significative les possibilités d’apprentissage des étudiantes autour de situations complexes et dans une perspective interprofessionnelle.

En collaboration avec la filière sage-femme de la HEdS-Genève, nous avons activement participé à la mise en place du Master en Santé, dirigé conjointement par l’UNIL, l’UNIGE et la HES-SO.

La coopération se poursuit avec succès dans le cadre du master européen en Midwifery. L’université de Hull en Grande-Bretagne est venue compléter le groupe de partenaires composé de la Medizinische Hochschule de Hannovre, de l'Academie Verloskunde de Maastricht et de la HES-SO.

Sur demande du « Centre for Quality Assessement in Higher » de Vilnius en Lituanie, la doyenne de la filière a participé à une peer review. L’objectif était d’évaluer les programmes de formation Bachelor et Master en Sciences Infirmières et Sage-femme de la Lithuanian University of Health Sciences et de l’University of Applied Sciences of Kaunas.

L’augmentation régulière du nombre de candidates à la formation de sage-femme montre l’intérêt croissant et l’attractivité de la profession. En 2015, 26 étudiantes ont obtenu leur Bachelor Sage-femme et 29 nouvelles étudiantes ont répondu présentes à la rentrée académique. La formation seconde permet aux candidates qui ont découvert la périnatalité dans le cadre de leur stage de formation en soins infirmiers et aux infirmières diplômées souhaitant réorienter leur carrière de poursuivre leur cursus de formation en tant que sage-femme en bénéficiant d’une reconnaissance des acquis de leur formation antérieure. La double formation, infirmière et sage-femme, est un atout pour travailler dans un environnement où la complexité des situations rencontrées fait appel à des compétences à la fois très pointues, mais également plus larges.

En 2015, dans le cadre de leur stage pratique, deux étudiantes ont fait valoir leur droit à l’objection de conscience. Cette démarche a soulevé de nombreux questionnements et a été bénéfique, tant pour la filière que pour les institutions de formation. Nous avons ainsi été amenés à préciser le cadre de formation et les conditions d’apprentissage en respectant le droit à l’objection de consciences des étudiantes.

L’année 2015 a été l’occasion de repositionnements au sein de notre filière. Suite à la bascule du PER, des nouvelles fonctions sont entrées en vigueur pour l’ensemble des collaboratrices.

Les collaboratrices de la filière sage-femme ont fait preuve de dynamisme en représentant HESAV dans différents congrès en Suisse, en France, au Pays-Bas et au Canada. Soulignons également treize publications dans différentes revues spécialisées et une interview sur la RTS.