rapport-annuel-2015

Rapport annuel 2015

Une nouvelle doyenne
pour la filière Physiothérapie

Mme Pascale Damidot, vous avez quitté la filière Physiothérapie cette année ?

En effet, j’ai cessé ma fonction de doyenne de la filière Physiothérapie cette année, appelée par de nouveaux défis dans le cadre de la direction de HESAV.

Je n’ai cependant pas totalement quitté la filière puisque je garde la coordination de la filière romande. J’ai pris beaucoup de plaisir à accompagner le développement de la filière à HESAV durant ces dernières années et me réjouis des projets futurs pour l'équipe et les étudiants.

Je cède la place avec confiance à Mme Emmanuelle Opsommer et demande à tous de lui faire bon accueil dans sa nouvelle fonction.

Mme Emmanuelle Opsommer, vous êtes doyenne de la filière Physiothérapie depuis le 1er mai 2015. Comment se passent vos débuts dans cette nouvelle fonction ?

C’est effectivement un nouveau défi facilité par la confiance et l’accueil accordés par les membres de la filière et la direction et je me réjouis de le relever.

Quels sont les faits marquants que vous relevez pour l’année 2015 ?

Ils sont pluriels et j’en relèverai deux.

D’une part, les relations internationales de la filière ont été consolidées et de nouveaux accords ont été établis. Le dynamisme du bureau des relations internationales de HESAV, l’intérêt croissant des étudiants pour la mobilité durant leur formation ainsi que des projets de recherche appliquée ou de formation au master ou doctorat des membres du personnel d’enseignement et de recherche de la filière favorisent la pérennisation et le développement de ces relations. Ainsi, des étudiants de la filière ont effectué des semestres, des stages ou des modules à option dans des universités partenaires. Dans un contexte interculturel, ils s’ouvrent et se confrontent à d’autres modes de pensée, de compréhension et d’organisation de l’humain, de la santé, de la formation et du travail.

D’autre part, cette année encore, un soin tout particulier a été porté au dialogue entre les enseignants et les praticiens formateurs afin d’échanger et partager autour des compétences visées et travaillées à l'école et durant la formation pratique.

Quels sont les défis qui attendent la filière pour 2016 ?

L’année 2016 se dessine comme une année très dynamique avec notamment l’élaboration d’une demande d’ouverture pour une nouvelle filière de formation de niveau master : un Master en Sciences de la santé à orientation (MSc) pour les filières Ergothérapie, Nutrition et diététique, Physiothérapie, Sage-femme et Technique en radiologie médicale.