rapport-annuel-2012

Rapport annuel 2012

La mission Formation continue telle que dispensée dans les HES se présente sous différentes formes : des prestations de services et des offres de perfectionnement reconnues par diverses attestations et des formations postgrades qui mènent à des titres reconnus – certificat, diplôme et master de formation continue (CAS, DAS et MAS HES). Concernant ces dernières, durant l’année 2012, elles ont rassemblé à HESAV plus de 350 participants, formations CAS, DAS et offres en partenariat réunies.

Ce sont toujours les cursus faisant appel à un partenariat étroit avec le terrain professionnel, mobilisant les dimensions d’expertise clinique et utilisant des formes pédagogiques innovantes qui ont recueilli le plus d’intérêt. Dans cette perspective, c’est bien l’aspect professionnalisant qui apparaît comme le plus attractif pour les professionnels. Réaliser ces formations permet d’acquérir des connaissances, des savoir-faire, des outils, des compétences contribuant à l’amélioration de la qualité des actions, des interventions et des projets en faveur des personnes prises en charge – la liste des CAS en est une illustration directe.

La fin de cette année a également vu la finalisation d’une nouvelle formation intitulée CAS en Utilisation de la simulation dans le domaine de la santé.

Les différentes formes de simulation, une des réponses permettant de pallier à la difficulté d'accès aux situations de soins, de prise en charge thérapeutique, sanitaire et éducationnelle suscitent de plus en plus d’investissement et HESAV a pu démontrer à plusieurs reprises ces dernières années la progression de son expertise à ce propos. La formation est destinée à un large public : toute personne issue du milieu de la santé, au sens large du terme, impliquée dans l'utilisation, l'enseignement et l'évaluation à un niveau de formation initiale, postgrade ou de formation continue. Elle peut également intéresser les chercheurs en sciences cliniques ou pédagogiques. Elle est plus particulièrement destinée aux personnes ayant peu d'expérience dans le domaine de la simulation et préfigure des compétences qui seront requises dans le futur C4 (Centre coordonné de compétences cliniques).