rapport-annuel-2012

Rapport annuel 2012

Reconnaissance de la Maturité spécialisée Santé et augmentation des étudiants en soins infirmiers

La première édition de l’Année Propédeutique Santé (APS) s’est achevée avant les vacances d’été. 230 étudiants ont obtenu le titre qui leur permet l’entrée en bachelor (certificat de Maturité spécialisée Santé ou attestation de réussite des modules complémentaires). Au terme de cette année, ils ont notamment acquis des connaissances de base dans le domaine de la santé et réaliser un premier stage de 8 semaines dans une institution socio-sanitaire.

195 nouveaux étudiants sont arrivés en septembre. Cette deuxième cohorte a pu profiter de diverses améliorations et renforcements mis en place suite à la première expérience. Diverses informations sur la formation, sa pertinence et son adéquation continuent d’être rassemblées dans le but de procéder à une évaluation précise et transversale de cette nouvelle année dans le système de formation pré-HES romand.

En automne, la reconnaissance du certificat de Maturité spécialisée Santé organisée dans le canton de Vaud a été prononcée par le Comité de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’Instruction Publique (CDIP). Cette décision confère aux étudiants concernés une reconnaissance nationale de leur certificat de maturité spécialisée et l’assurance de meilleures conditions de préparation aux formations Bachelor HES-SO du domaine de la santé. Elle confirme également l’orientation généraliste de ce cursus préalable au choix d’une filière HES spécifique à la profession de santé visée.

Ce nouveau modèle de formation a permis, sur l’ensemble de la Suisse romande, à une centaine de candidats refusés dans les filières régulées par manque de place, de rester dans le système de santé en choisissant de s’inscrire dans la filière Bachelor HES-SO en soins infirmiers.  Ce résultat très encourageant s’inscrit dans l’objectif de lutte contre la pénurie de soignants. Il fait l’objet d’un monitoring particulier afin de mesurer sur plusieurs années l’impact de cette APS généraliste.