rapport-annuel-2011

Rapport annuel 2011

A la jonction des Hautes écoles et des pratiques professionnelles, l’Unité Juridique Santé (UJS) répond aux questions des professionnels et des étudiants. A travers l’enseignement pré- et postgradué, le renforcement du volet juridique de certaines recherches, la formulation d’avis de droit et de nombreuses expertises, l’Unité Juridique Santé contribue à la promotion de pratiques professionnelles conformes au droit.

En raison de leur expertise juridique et de leur capacité à comprendre les réalités professionnelles des domaines de la santé et du social, les juristes de l’UJS ont été mandatées pour répondre notamment à des questions relatives à la gestion du dossier patient et à la communication de données personnelles.

Le nombre de demandes émanant non seulement d’étudiants, mais aussi de participants aux formations continues, pour les conseiller et clarifier des aspects juridiques de leurs travaux réalisés dans le cadre de leurs études, a continué de progresser.

Par ailleurs, les enseignements dispensés au sein des formations de base de HESAV et du programme commun avec La Source se sont consolidés. Les interventions dans le cadre de différentes formations continues de type CAS, DAS et MAS, ainsi que dans le cadre de journées de formations ponctuelles, orientées vers les pratiques professionnelles et portant sur des thématiques telles que les assurances sociales, la protection des données et les responsabilités professionnelles, se sont poursuivies.

Enfin, une nouvelle recherche analysant les conditions des engagements de proches par les services d’aide et de soins à domicile, cofinancée par le réseau de compétence REA de la HES-SO, a été réalisée. Lors du congrès international « Proche aidant » qui a eu lieu à l’EPFL à Lausanne en septembre dernier, un atelier-conférences a été animé par l’UJS a ce propos.

L’année s’est terminée avec le départ à la retraite de la responsable de l’UJS, la nomination de la nouvelle responsable et l’engagement de deux jeunes juristes qui apportent des compétences en matière de droit des assurances sociales et de droit de la santé. Avec ces changements, le cumul des taux d’activité des collaboratrices de l’UJS a légèrement diminué, passant de 125% à 115%.